Conseil aux jeunes auteurs : confrontez votre texte à des chroniques

Il y a des jours ou j'ai l'impression que ma vie ressemble un peu à mon premier roman ! Attention, un long récit vous attends ! Je vais partager aujourd'hui mon expérience. C'est un peu comme une remise en question, mais une étape nécessaire. Suite à l'une des dernières chroniques de mon tout premier roman.

Quand on se lance dans l’écriture

Ah, que l’on peut être fier quand on franchit les étapes, parfois pas vraiment dans le bon ordre. Mais quand on débute un premier roman, on ne connait pas forcément tous les rouages, ni les aides autour de soi. En clair, je suis aller de découverte en découverte. J’apprenais de mes erreurs et errances. Mon regret, n’avoir pas connu plus tôt les différents groupes de lectures, bêta-lectures, d’auteurs et autrices ! (Pardon, j’ai toujours du mal avec l’écriture inclusive que je trouve personnellement très moche 🙂)

Pourquoi je parle de cela aujourd’hui ? Pourquoi je me confis ?

Parce que j’ai été confronté à un vrai regard extérieur et je l’en remercie. Pour cela le site de simplement.pro est super. Les chroniques sont fait avec honnêtetés par des personnes sérieuses ! À tous les auteurs indés, je vous le conseil. Il n’y a rien de plus pertinent qu’un regard réellement extérieur.

Dans cette aventure, j’avoue toutefois que je me sens vivre un même passage de l’histoire que j’ai écrite, où mon roman peut prendre la place du dragon et moi le chevauchant comme le héros. Confronté à une première chronique, à l’instar, Nephaline, un des personnages de mon histoire, le retour de force est comparable à une lecture avouée non aboutit jusqu’au bout. La faute à des faiblesses de débutants dans mon écriture et, comme le dragon qui chuta, mon roman s’en retrouve brisé de l’intérieur.
Mais je crois en mon récit, en sa force, en son potentiel et je ne suis pas le seul. Ce qui me pousse à continuer, à ne rien lâcher. J’en profite d’ailleurs pour remercier ceux qui croient en lui, ils et elles se reconnaîtront !  😉

Aussi je vais à présent arpenter une grande traversée pour trouver ma pierre philosophale, afin de guérir mon roman, le rendre plus fort ! (ceux qui on lut mon livre ou ebook pourront facilement comprendre la comparaison).

J’espère ainsi que mon roman pourra de nouveaux voler de ses propres ailes et qu’il rugira avec vaillance ! En clair, je vais le retravailler dans les prochains mois ou prochaines semaines et surtout continuer d’écrire d’autres romans pour me fortifier. Mon objectif étant pour ce récit qui me tiens très à cœur, de le rééditer… et qui sait ce que son destin peut lui réserver ?

Pour celles et ceux qui souhaitent lire la chronique qui a déclenché, avec grand bienfait, ma volonté d’améliorer encore mon texte, vous pouvez la lire ici : https://www.la-plume.fr/l-origine-la-folie-de-behemoth-t1-m…, je n’ai rien à cacher !

Mon seul regret a été que la lecture ne s’est pas fait jusqu’au bout, mais je respecte ce choix. Je ne demande pas à être défendu !

Et si la curiosité sur mon roman vous piques au point de vouloir quand même le lire, malgré ses faiblesses, il reste toujours disponible sur amazon, le temps qu’il soit réédité ! Ou, si cela vous plairait de faire une bêta-lecture lorsqu’il sera encore amélioré, faite vous connaître aussi ! C’est qu’il est gros mon roman. Avoir plusieurs retours est essentiel pour un auteur, après tout !

Au passage, un énorme merci à Sarah, pour son aide précieuse, ses analyses, remarques pertinentes… et ses coups de sabres dans mon texte ( des entraînements parfois douloureux, mais efficace 😆)

Et si vous voulez suivre mon évolution, à travers mon autre projet d’écriture. Rendez-vous sur wattpad 😉 (j’ai préparé aussi une belle couverture, pas celle que vous voyez, qui fera l’objet d’un autre post pour une demande d’avis et de ressenti) https://my.w.tt/UiNb/bYYKAroQZJ

Vous avez aimé cet article, partagez-le ! Un petit geste pour vous, une visibilité pour moi. M'aiderez-vous à me faire connaître ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *